La compétition

La compétition

Voici quelques informations et formalités à connaître avant de participer à une compétition :

 

D'abord il faut en avoir envie. Quand tu montes sur le tatamis, ça doit partir tout seul... pour comprendre, il suffit de regarder Damien DURET placer son Gyaku en contre: quand ça lui démange tellement, l'autre n'a pas le temps de développer sa technique !

 

CONDITIONS GENERALES DE PARTICIPATION AUX STAGES ET COMPETITIONS:

  

1 - Être autorisé à participer par son professeur

2 - Être à jour des cotisations, licence de l'année en cours, certificat médical etc...

3 - Être en possession de son passeport sportif avec le certificat médical de la saison tamponné et signé du médecin ainsi que 2 timbres de licence minimum dont celui de la saison en cours.

4 - Présenter l'autorisation parentale signée pour les mineurs ou la faire signer sur le passeport sportif s'il comporte une page spécifique.

 

 

 

5 - Carte nationale d'identité pour les championnats de FRANCE.

 

 

 

 

6 - Kimono propre + protections obligatoires en KUMITE :

 

-        Plastron pour les filles

 

-        Casques homologués bleus et rouges pour les poussins, pupilles et benjamins

 

-        Protège-mains homologués bleus et rouges

 

-        Protège dents pour les minimes, cadets, juniors et séniors

 

-        Coquille pour les garçons

 

-        Protège pieds bleus et rouges homologués

-        Les protège-tibias sans renforts rigides sont autorisés

 

-        Les plastrons bleus et rouges pour les enfants sont prêtés sur les lieux des compétitions.

 

 

 

 

7 - Être inscrit à l'avance à la compétition dans sa catégorie de poids (Attention : Les inscriptions sont envoyées par le club + autorisations parentales et poids 10 à 15 jours avant la compétition correspondante. Au delà, les organisateurs fédéraux n'admettent plus d'inscriptions).

 

 

 

 

Les compétitions ne sont pas obligatoires. Il s'agit d'un outil supplémentaire de progression ou de motivation pour environ 15 à 20 % des pratiquants du club. Si nous connaissons une bonne réussite dans les championnats, c'est en raison du travail de base assidu de chacun. En Karaté-Do, c'est bien la pratique régulière, quotidienne pour ceux qui peuvent et au minimum bi-hebdomadaire qui fait la progression au fil des années.

 

Pour les règlements fédéraux et les règles d'arbitrage, consultez l'article suivant.

 

 

 


toute l'association
Se connecter